Hypnose et Philosophie

En lien, vous avez la description de l’hypnose conversationnelle dont l’objectif est de parler au subconscient de la personne. Pour y accéder, 3 stratégies sont possibles :

  • pratiquer l’écoute active en reformulant pour montrer son intérêt à la personne
  • utiliser des jeux de mots subtils pour créer de la confusion : double négation, métaphores, oxymores…
  • créer un bug en changeant complètement de sujet pour percer sa bulle

C’est à l’opposé de la pratique philosophique qui vise à augmenter le champ de conscience de la personne en musclant sa pensée, la partie qui raisonne et analyse. C’est un travail d’auto-défense intellectuelle pour : 

  • clarifier la pensée en amenant la personne à prendre conscience de ses confusions, contradictions, incohérences
  • identifier les jeux de mots subtils qui ne veulent rien dire, qui créent de la dissonance cognitive, des bugs (même pour celui le dit)
  • exercer la pensée afin de la renforcer dans ses fondements, de l’assouplir dans sa binarité, de l’amener à innover.

 

Deux approches différentes pour penser et agir en entreprise, dans la ville, dans nos réflexions sociétales.

Mon choix est d’augmenter la RAISON de tous. Et vous, que choisissez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *